Saint-Marcel

Au bas d’un vallon portant le même nom, sur la rive droite de la Dora, à 630 mètres d’altitude, ce village est connu depuis fort longtemps pour ses gisements minéraux.

Son agriculture se base surtout sur les arbres fruitiers et constitue une source de revenus importants pour ses habitants.

L’église paroissiale de San Marcello, datant du seizième siècle, a fait l’objet de réaménagements remarquables ; son clocher cinq centenaires a été bâti sur les restes d’une ancienne tour.

Dans la zone humide appelée “Les Iles”, déclarée réserve naturelle régionale en 1995, on peut observer l’un des rares environnements fluviaux abritant plus de 130 espèces différentes d’oiseaux tels que le héron, le canard colvert, la foulque et la poule d’eau.
Cette zone n’est pas très éloignée de la rive droite de la Dora Baltea. Elle s’étend sur 35 hectares et comprend deux petits lacs.

Au départ de Saint-Marcel, on peut faire des balades intéressantes vers le sanctuaire de Plout (958 mètres d’altitude) dédié à “Notre Dame des Hermites” et vers la zone aménagée de pique-nique du village Les Druges, d’où commence un sentier facile qui en 30 minutes conduit au site minier de Servette. (contacter les guides pour une éventuelle visite des galeries).

Le climat de Saint-Marcel reflète celui de cette région à l’opposé de la vallée orientée vers le Nord et bénéficie donc d’un faible ensoleillement en hiver. La chaleur estivale, en revanche, est tempérée par la brise du fond de la vallée qui souffle quotidiennement d’est en ouest l’après-midi (lou battèn). Saint-Marcel est connu pour ses faibles précipitations. Il est considéré comme le pôle de sécheresse dans le contexte de l’arc alpin, avec une moyenne annuelle de 494 mm.

Bien entendu, la présence de l’homme a contribué et contribue à modifier ce bourg. Les maisons, les ponts, les routes, les canaux, les digues, les fouilles, etc. en sont un exemple.

Le réseau hydrique de notre région est essentiellement constitué de la Dora Baltea et du Torrent d’où partent de nombreux rus, si bénéfiques à l’économie agricole ainsi qu’à certaines activités artisanales d’autrefois : scieries, moulins…

De nombreuses sources dont les eaux sont captées alimentent de petits et grands aqueducs répondant aux besoins des habitants des villages et des hameaux isolés.

Le village a aussi un petit lac : la perle d’eau du Layet, nichée entre les montagnes les plus élevées du Vallon. Ce vallon, véritable oasis naturelle préservée, est peuplé de plusieurs espèces d’animaux et de plantes à fleurs. C’est un lieu de balade pour les touristes en quête de paix et de tranquillité.

Autrefois, Saint-Marcel était connu pour ses activités d’extraction. En effet, de ses nombreuses mines, encore visitées aujourd’hui par les chercheurs et les étudiants, on extrayait des minéraux de manganèse et de pyrite de cuivre.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam