Les rascards

Les « rascards » sont des constructions typiques du Val d’Ayas. Ils sont construits avec des troncs de pins, de sapins et de mélèzes, équarris ou seulement écorcés puis encastrés à l’aide d’entaille aux extrémités. Ces constructions servaient autrefois exclusivement pour la conservation des céréales et furent conçues afin d’éviter la formation d’humidité et l’attaque des rongeurs. Les stratégies adoptées pour résoudre ces problèmes variaient selon les types. Dans le modèle le plus connu et répandu, le rascard est soutenu par une série d’éléments appelés « funghi » (champignons), de petits pilastres en bois de 70 cm de hauteur environ, souvent surmontés d’un disque en lauze (pierre plate utilisée en général pour les toits). Dans d’autres cas, comme dans les villages d’Extrepiéraz ou à Mascognaz, la défense de la récolte se réalisait en interposant, le long du périmètre du rascard, une série de lauzes en saillie par rapport aux murs de la base, en-dessous desquelles était appliquée une bande d’enduit fine, d’une hauteur de 40 centimètres environ.
Les rascards aux fonctions concentrées sont, en revanche, des constructions d’au moins trois étages, deux desquels constituent la base en maçonnerie. L’étable et la cave se situent à l’étage inférieur, l’habitation, dans l’étage intermédiaire, est composée de deux pièces bien distinctes, la « majòn » et le « péillo », occupées surtout en été. En effet, pendant la mauvaise saison, la perte de chaleur vers le haut était trop élevée à cause du troisième étage du rascard, suspendu sur les « funghi ». Pour se protéger du froid, la famille se transférait dans le « gabenet », un espace à l’intérieur de l’étable où, dans quelques mètres carrés, se trouvait tout le nécessaire pour vivre. La zone réservée aux personnes était située dans la partie la plus claire, à côté de la porte et près des fenêtres. Elle était séparée de la zone destinée aux animaux par un mur bas en planches en bois, utilisées également pour revêtir les murs et le sol. Un poêle en fonte pour cuire les aliments, les seaux d’eau dans un coin, une table escamotable pour économiser de la place, un banc et un coffre appuyés aux lits contre le mur, les lampes à pétrole et quelques étagères constituaient les meubles du « gabenet », où les gens vivaient pendant quelques mois par an, préférant la cohabitation avec les animaux plutôt que les basses températures.
Il existe de très beaux exemples de rascards dans les villages suivants : Frantse, Cunéaz, St. Jacques, Blanchard, Pilaz, Antagnod , Lignod, Mascognaz, Péio, Pra-Sec, Magnechoulaz, Mandrou dans la commune d’Ayas ; Extrepiéraz, Pasquier et Graines dans la commune de Brusson ; Isollaz dans la commune de Challand St. Victor.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam