La Thuile

Le village se dresse dans une grande cuvette, tout juste sous le col du Petit-Saint-Bernard, à 1441 mètres d’altitude, dans une zone protégée par des forêts touffues et dominée par la présence imposante des hautes montagnes et des glaciers étendus.
Il est encore possible, de nos jours, d’observer au col du Petit-Saint-Bernard, un curieux enclos fait de pierres : Il s’agit du « Cromlech », ruine mégalithique qui remonte à l’âge du fer. Les traces de deux « Mansiones », les gîtes d’étapes datant de l’époque romaine, sont encore visibles dans la zone. La Thuile fut en fait un gîte d’étapes sur la voie des Gaules.
À l’époque de la maison de Savoie, ce village fut un important rempart contre les invasions qui arrivaient de la France. Pendant le XVIIème et le XVIIIème siècle, le village subit de nombreux pillages par les troupes françaises en transit.
L’église de La Thuile est dédiée à Saint Nicolas et ses traces remontent à l’année 1113 mais sa date de fondation est controversée. Un beau campanile datant environ du XVème siècle se dresse près d’elle.
La Thuile fait partie d’un domaine skiable international relié aux pistes de La Rosière en Savoie par les mêmes installations de remontée et par le même forfait de ski.
Cela représente 150 kilomètres de pistes en tout, certaines à la difficulté moyenne et d’autres parfaites pour les skieurs experts. C’est l’un des plus grands et des plus hauts domaines des Alpes. Un territoire aussi vaste propose une succession de vues différentes et des surprises sans fin attendent le skieur à la recherche de nouvelles émotions. La neige est abondante et les grandes altitudes des pistes permettent de skier jusqu’à la fin du printemps.
C’est en été le point de départ privilégié des ascensions du glacier du Rutor, des excursions pour le lac d’Arpy, les lacs du Rutor et le beau plateau du Joux.
La « Fête des Bergers » se déroule au col du Petit-Saint-Bernard le premier dimanche après le 15 août : Il s’agit d’un rendez-vous qui rappelle le passé, quand les bergers savoyards et valdôtains se rencontraient pour l’échange et le marché du bétail pendant une journée sous le signe de l’amitié. Interrompue pendant la guerre, cette rencontre s’est transformée aujourd’hui en une grande kermesse folklorique à laquelle participent joyeusement les habitants de la vallée, les bergers et les touristes des deux versants du col. C’est aussi la journée de l’une des éliminatoires de la « Bataille de Reines ».
Le col du Petit-Saint-Bernard accueille également le jardin botanique Chanousia fondé en 1897. Il fut voulu par l’abbé Pierre Chanoux, prêtre à la grande bonté et à la vaste culture, alpiniste infatigable, pionnier et précurseur de l’alpinisme moderne. Il fut créé pour protéger la flore caractéristique du monde alpestre. Rénové récemment après des années d’abandon, ce beau jardin représente une destination agréable pour une randonnée pendant les mois d’été.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam