Les mines de Cogne

Cogne


Description du parcours

L’histoire des mines de magnétite de Liconi, Colonna et Costa del Pino, situées sur les pentes du Monte Creya, a vraisemblablement commencé à l’époque des Salasses et des Romains. L’église a conservé le droit d’exploitation jusqu’en 1679 lorsque l’évêque Bailly a revendu les mines à la commune de Cogne. Une longue période d’inactivité a suivi, certainement imputable au manque d’argent et de main d’œuvre. C’est grâce à l’intérêt manifesté par le maire Grappein qu’une route carrossable de 6 kilomètres fut construite et achevée en 1824 ; elle reliait Champlong (où le matériel était acheminé par traîneau) et Vieyes. Le docteur Grappein proposa, en outre, de répartir également les recettes de la mine entre tous les habitants de Cogne. La crise de l’industrie du fer, vers le milieu du XIXème siècle, a contraint la Commune à louer le gisement ; toutefois, jusqu’aux premières décennies du vingtième siècle, les travaux réalisés furent plutôt rares. Les deux guerres mondiales, puis l’intervention de l’état donnèrent une véritable impulsion à l’exploitation des mines jusqu’en 1970, lorsqu’une grave crise entraîna une baisse de la production ; depuis mars 1979, la mine est fermée.

Les mines de Cogne constituent un beau témoignage d’archéologie industrielle : on peut notamment bien voir les restes des téléphériques utilisés pour le transport du matériel, le funiculaire qui transportait les passages de Cogne à Colonna ainsi qu’aux différents bâtiments ; les employés de la mine pouvaient en fait utiliser l’espace de la bibliothèque et même un cinéma. On peut par ailleurs voir l’ancienne mine d’argent de Valeille, celle de cuivre de Ecloseur et celle de magnétite de Larsinaz.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Offre touristique
Offre touristique
Webcam
Webcam