Punta Tsan

Torgnon

  • Difficulté:
    Assez difficile
  • Periodo consigliato:
    du 01/07 au 30/09
  • Esposizione:
    Est
  • Départ:
    Chaté (1682 mètres d'altitude)
  • Arrivée:
    Punta Tsan (3320 mètres d'altitude)
  • Dénivelé:
    1220 m. + 420 m.
  • Durée aller:
    7h30

Accès

Après le péage autoroutier de Châtillon, prenez en direction de Valtournenche. Dans Antey-Saint-André, tournez à gauche en direction de Torgnon. Après avoir traversé le chef-lieu de Mongnod, tournez à droite en direction de Chaté.

La Punta Tsan a la forme d’une aiguille pointue caractéristique au-dessus de Torgnon. Cette montagne est bien visible dès le bas de la vallée : elle domine une zone de pâturages très pittoresques, l’un des paysages alpestres les plus suggestifs du Val d’Aoste.
Le gneiss de la crête est du Tsan est très solide et permet une escalade sûre et moyennement difficile. La voie décrite ici, empruntée par le Guide Rey, est la plus fréquentée. Elle est entièrement équipée.


Description du parcours

Premier jour
Entre les communes de Pecou et de Chaté, prenez le sentier muletier qui monte vers le nord et qui passe à côté d’une chapelle, située en position dominante. Longez un mamelon situé à 1845 mètres d’altitude, puis montez à l’alpage de Châtelard (1891 mètres d’altitude) où vous trouverez le chemin de terre provenant de Septumian. Suivez son tracé qui monte dans le bois pour rejoindre au plat l’étang de Loditor (1900 mètres d’altitude). Là, à gauche, un sentier bifurque et dépasse un mamelon situé à 2107 mètres d’altitude et qui, après un tronçon au plat, passe à proximité des ruines de l’ancien hospice du Château. Il rejoint alors un chemin de terre que vous suivrez jusqu’à son terme avant de reprendre le sentier qui monte à l’alpage Grand Drayère (2350 mètres d’altitude). Tournez ensuite à droite pour remonter une pente herbeuse. En arrivant sur un plateau, laissez le sentier pour continuez à monter dans une prairie en pente raide, au-dessus de laquelle vous prendrez à gauche pour traverser l’éboulis qui ressort dans la combe précédant le campement Rivolta que vous rejoindrez rapidement.
Deuxième jour
Du campement, rejoignez le Col de Fort (2906 mètres d’altitude) ; la crête de la Punta Tsan se trouve à sa gauche. Après quelques pas, vous verrez une plaque facile à franchir avant de continuer sans difficulté jusqu’au bout du premier ressaut. Le tronçon suivant conduit au plat au pied de la seconde risberme que vous aborderez par la gauche en montant sur une plaque inclinée vers la droite qui vous amène à la ligne de crête. Tournez ensuite vers la droite et rejoignez le versant nord dominé par de belles plaques compactes. Franchissez-les à l’aide de deux longueurs de corde vers la gauche jusqu’à la base de la cheminée de Maquignaz. C’est le passage obligé pour atteindre le sommet du second ressaut. Un nouveau tronçon au plat conduit à la base du troisième ressaut : remontez-le en longeant un imposant dièdre qui s’arrête à quelques mètres du sommet.
Descente : vous redescendrez le troisième ressaut en vous laissant glisser jusqu’à sa base. De là, une série de cairns vous permettront de trouver le départ d’un canal diagonal sur le versant sud. Descendez-le en suivant toujours les cairns pour revenir à la base du second ressaut. Puis, continuez en longeant l’éboulis pour rejoindre la combe en aval du campement Rivolta. De là, reprenez le tracé de l’itinéraire de montée.

Pour cet itinéraire, il faut avoir une expérience en haute montagne ; il est conseillé de se faire accompagner par un guide alpin.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Offre touristique
Offre touristique
Webcam
Webcam