L'église de Fontaney

Pont-Saint-Martin

L’église de Fontaney est située le long de la route principale de Perloz, juste au-dessus du centre de Pont-Saint-Martin, cachée par la végétation de cyprès et buis, dans un lieu riche en sources dont l’humidité a malheureusement causé le déclin de ce beau modèle, qui reproduit en miniature le plan de la cathédrale d’Aoste, et desquelles dérive le toponyme, qui signifie “lieu des fontaines”.

Histoire
Élevée entre 1590 et 1595 par le Baron Pierre de Vallaise sur des terres appartenant à sa famille, à côté de la maison-forte, elle fut consacrée au Précieux Sang et Corps de notre Seigneur Jésus Christ et la Vierge Marie. Au moment de la construction de l’église, le territoire de Pont-Saint-Martin appartenait encore aux paroisses de Perloz et Donnas ; après d’interminables supplications et les instances des habitants et du Baron qui la fit bâtir, le 5 juin 1614 l’église fut érigée en paroisse par l’évêque Martini et ainsi resta jusqu’en 1899.

Description
L’église est en forme rectangulaire, à trois nefs divisées par des piliers ornés de fresques avec scènes de la vie des Saints. Les peintures à l’intérieur, en assez bon état de conservation, portent la date de 1726. L’abside polygonale est pourvue d’un déambulatoire qui prolonge les nefs latérales. Les voûtes sont sphériques, divisées par des cordons en pierre grise. Les peintures de la Renaissance de la façade, décorée en 1600, représentent des scènes de l’Ecriture Sainte.
Adossée au côté droit de l’église, la chapelle du Rosaire, contemporaine au reste du bâtiment.
Le presbytère est placé sur un échelon élevé au-dessus du sol de l’autel : il était auparavant limité par deux colonnes de tuf, encore visibles sur les parois latérales.
Les nefs sont éclairées par quinze grandes fenêtres, autrefois munies de vitraux au plomb avec des images de Saint Martin, la Gloire du Christ, la Vierge et les douze Apôtres.
A l’intérieur une fresque sur un pilier représente l’épisode de Saint Martin (dont le nom de la commune où se trouve l’église) qui secourt un mutilé et, sur le flanc droit, on observe la chapelle du Très Saint Rosaire, où sont ensevelis des membres de la famille des Mongenet, originaires de la France et fondateurs d’importantes usines à Pont-Saint-Martin et dans ses alentours au siècle XIX et XX .
La sacristie était en communication avec le clocher, désormais effondré.

En 1839, avec l’inauguration de la nouvelle église paroissiale construite dans la plaine, l’ancienne église de Fontaney commença à être dépouillée de tout ornement et fut peu à peu abandonnée.
En 1904, une ordonnance de la Mairie de Pont-Saint-Martin en aurait même ordonné la démolition à fin de permettre l’agrandissement du cimetière voisin. L’intervention du curé don Fortunato Quendoz fut décisive et réussit à sauver de la destruction ce joyau de l’architecture sacrée : la Direction Régionale des Anciens Monuments en effet déclara en 1910 l’église de Fontaney monument national.
En 1968 on intervint sur les enduits et en 1998 on procéda à la reconstruction de la toiture, à la fin d’une série complexe d’opérations de restauration et de rénovation qui ont permis au monument de récupérer son identité.
Depuis 2009 l’église de Fontaney a été finalement restituée à la population.

 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam