Art et culture

Les traces que l'histoire a laissées dans ces vallées sont constituées par de nombreux châteaux et surtout d'églises et de chapelles, qui de partout rappellent la tradition religieuse des peuples qui ont vécu.

Parmi celles-ci, ne pas manquer la visite de l'église paroissiale de Saint-Martin à Antagnod avec son  insolite clocher à bulbe et un précieux autel baroque du XVIIe siècle en bois sculpté, peint et doré, portant de nombreuses statues et le Musée d'Art Sacré.

L'église paroissiale de Saint-Jacques le Majeur à Issime, construite au XVIe siècle, est surtout connue pour sa fresque du Jour du Jugement qui orne la façade, mais aussi pour le maître-autel du XVIIe siècle de style baroque et son Musée d'Art Sacré.

L'architecture civile a laissé dans la vallée d'Ayas les ruines de deux puissants châteaux ayant appartenu à la famille Challant, celui de Villa et celui de Graines. À Gressoney-Saint-Jean, l'histoire nous parle de la famille royale italienne, les Savoie, et surtout de la première reine d'Italie, Margherita, qui a passé de nombreux étés au Castel Savoia.

Un autre témoignage de la présence de Margherita à Gressoney est la Villa Margherita, actuellement transformée en mairie, construite par le Baron Beck Peccoz précisément pour accueillir la reine.

La fabrication des sabots en bois est l'activité caractéristique artisanale du Val d'Ayas. Les maîtres-sabotiers se sont réunis dans la coopérative "Li Tsacolé d'Ayas", et exposent leurs produits dans leur siège d'Antagnod. Dans la Vallée de Gressoney, on confectionne les traditionnelles pantoufles en tissu de laine particulièrement utiles pendant les rigides hivers, les "D'socka" et "pioun." Les plus frileux peuvent les trouver à la coopérative  "D'Socka" à Gressoney-Saint-Jean.

; ;
 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C