Chapelles

Issime

Chapelle de Notre-Dame-des-Neiges
Elle se dresse dans le lieu-dit Mühni, à 2006 mètres d’altitude, au fond du vallon de Saint Grat, avant de prendre le sentier qui permet de rejoindre le Col du Dondeuil. Elle fut érigée en tant que ex-voto par les frères Chouquer, qui avaient échappé à une avalanche, et consacrée en 1667.

Chapelle de Saint Grat :
Cette chapelle, à l’origine antique et reconstruite en 1701, donne le nom à tout le vallon et se dresse dans le hameau de Chröiz. Elle fut un lieu d’agrégation de la population d’Issime qui vivait dans le « Tiers de la Montagne », une des trois parties qui divisèrent le territoire d’Issime jusqu’au début du dix-huitième siècle. Ce furent les familles du village, guidées par le maître maçon Pierre Christillin, qui construisirent le bâtiment actuel au début de 1700. La chapelle existait assurément avant, car elle a été citée dans le célèbre « procès au diable », rédigé en 1601. Signalons à l’intérieur l’architrave avec les statues en bois de la Vierge et de Saint Grat et l’autel en bois peint et doré du XVIIème siècle. Autrefois, la fête de Sainte Barbara, le 4 décembre, représentait l’occasion pour que les hommes, de retour de l’émigration saisonnière en France et en Suisse, se retrouvent dans cette chapelle.

Chapelle de Saint Nicolas à Bioley :
Située dans le hameau de Bioley, la chapelle semble dater du XVème siècle, même si la construction actuelle date de 1621. Elle fut construite suite à la volonté de Jean-Pierre Lyonettaz et des frères Stefanyn.
Elle conserve deux statues en bois du dix-huitième siècle, un Saint Nicolas et un Saint Roch, restaurées en 1867 par Giovanni Guala.
Le toponyme Bioley dérive du patois « bioula » (bouleau) et est aussi le patronyme d’une famille noble d’Issime.

Chapelle de Sainte Marguerite :
située dans le vallon de Saint Grat, il semble qu’elle ait été construite au XVIIème siècle sur demande des habitants, après un célèbre procès contre le Diable. En fait, d’après la légende, après le tremblement de terre de 1600, l’on essaya par tous les moyens possibles de chasser le Malin d’Issime, vu comme le responsable de cet événement naturel. Un véritable procès fut lancé et deux prêtres furent appelés de la Région de Biella, le chanoine Morra et le curé Serra, pour prononcer les exorcismes. Après un dialogue, qui dura 3 jours, entre les deux religieux et le diable, ce dernier s’en alla et les habitants exécutèrent le vœu fait. La chapelle fut ainsi édifiée en l’honneur de Sainte Marguerite, dans le hameau de Buart. Le bâtiment actuel, reconstruit en 1740, conserve un autel en bois aux colonnes torses. Il est possible d’admirer, près de la chapelle, une fontaine avec une vasque en pierre qui date de 1593.

Contacts

Comune di Issime
Località Capoluogo, 5
11020 ISSIME (AO)
 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam