Patrì

Cogne


Accès

Depuis le parking du Valnontey, prendre la piste piétonne qui longe la rive droite hydrographique du torrent. La suivre en restant attentif aux éventuelles traversées de la piste de ski de fond et continuer sur le versant droit hydrographique. Une fois arrivés à proximité de la moitié du parcours de la piste de ski de fond, se diriger à gauche le long de la trace du sentier d’été qui évolue sur un terrain quasiment plat. Franchir le carrefour pour les Casolari del Money et rejoindre, sur du plat, une zone où la forêt devient plus épaisse. Laisser à droite la trace principale qui monte vers le pont de l’Erfaulet et prendre à gauche (trace et indications normalement présentes) la montée. On arrive ainsi sur une vaste dorsale en dehors du bois, depuis laquelle il est possible d’apercevoir la cascade. On atteint ensuite rapidement la base de celle-ci. Il est recommandé de déposer le matériel avant, à savoir près des premiers rochers que l’on rencontre. En effet, on repasse par ici à la fin de la descente à pied. Conseil : bien fermer les sacs à dos pour éviter d’être dévalisés par les renards. À partir de cet endroit, une séquence de ressauts glacés (souvent recouverts de neige) mène au véritable point de départ. 1 heure.


Description du parcours

La classique des classiques de Valnontey... et pas seulement. Il s’agit sans nul doute de la ligne la plus fréquentée de la vallée qu’il est préférable d’éviter pendant les week-ends : bouchons assurés ! Cependant, malgré la présence de nombreuses cordées, on parvient toujours à monter sans compromettre la sécurité de la progression. La cascade est en effet constituée de nombreux sauts indépendants ; il faut juste attendre que les cordées précédentes aient terminé la voie.
Rester vigilant en présence de neiges abondantes ou de conditions générales d’instabilité du manteau neigeux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cascade est assez exposée au risque d’avalanches… surtout celles de grande ampleur.
L’évaluation technique WI3 tient bien évidemment compte du parcours le plus facile ; inutile de signaler qu’il existe d’autres voies avec des niveaux de difficulté plus importants.
À quelques mètres à gauche du point de départ de la cascade, on voit parfois se former un cigare intéressant : une bonne solution qui permet de libérer de la place lorsque la ligne principale est bondée de personnes.

Ci-dessous, la description du parcours le plus simple et le plus direct, qui prévoit la réalisation de voies moyennes/longues. Il existe également d’autres possibilités de montée qui, lorsque la glace le permet, prévoient des relais intermédiaires (généralement équipés de chevilles FIX). Le conseil est bien évidemment celui de ne pas encombrer ces relais, mais d’essayer d’être le plus autonome possible : la glace offre, fort heureusement, d’innombrables possibilités de personnaliser l’itinéraire.

Difficulté : III/3
Longueur : 250 m
Première montée : G. C. Grassi, P. Marchisio 1985
Altitude : 1950 m
Exposition : Ouest-Nord-Ouest
Coordonnées : Lon.: 7,32951 Lat.: 45,552873 – UTM (ED50) – X: 369694,56 Y: 5045926,15

L1 : le premier saut de la cascade peut être affronté en plusieurs points. Le parcours le plus facile prévoit le franchissement d’un dièdre glacé, peu raide à gauche, suivi d’une traversée vers la droite jusqu’à la fin du saut. 60 m. Relais sur rocher à droite (chevilles FIX). Il est également possible d’accéder directement à ce rocher en franchissant deux beaux ressauts soutenus, entrecoupés d’une vaste terrasse quasiment horizontale sur laquelle il est possible d’effectuer un relais.
L2 : passer à gauche et affronter un ressaut glacé qui est raide et devient un peu plus incliné vers la fin. Marcher ensuite jusqu’à arriver à un grand bloc rocheux. 40 m. Relais en haut à droite sur le bloc (chevilles FIX).
L3 : effectuer quelques dizaines de mètres à pied jusqu’à la base d’un bref ressaut glacé qui se franchit facilement en son centre. Relais sur rocher en haut à gauche (chevilles FIX).
Bref transfert jusqu’à la base de la partie haute de la cascade.
L4 : le large mur glacé de la partie haute permet de monter partout, en suivant au moins 4 lignes indépendantes. 40-50 m. Dans tous les cas, le relais se trouve avant l’étranglement rocheux, en haut à droite (chevilles FIX).
L5 : se diriger à gauche, au centre de la goulotte étroite et la remonter jusqu’à son sommet. Relais sur rocher en haut à droite (chevilles FIX).

Descente : si besoin est, il est possible de descendre en rappel depuis n’importe quel relais (chevilles FIX). En revanche, la solution la plus pratique pour la descente consiste à descendre en rappel depuis le dernier saut (2 rappels). Se diriger ensuite à pied, en diagonale, vers la droite (regard tourné vers le bas) pour descendre le long d’une sorte de couloir qui côtoie la rive droite hydrographique de la cascade. Retour à l’endroit précis où ont été déposés les sacs à dos. Attention, en cas de tombées de neige abondantes, les pentes à descendre sont brèves mais assez raides. Il est conseillé de garder les crampons aux pieds pendant toute la descente.

Texte et photos extraits de Effimeri barbagli (M. Giglio, 2014), le guide complet des cascades de glace en Vallée d’Aoste.

Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Offre touristique
Offre touristique
Webcam
Webcam