Combe d'Orein

Bionaz


Description du parcours

Le glacier d’Orein Sud qui se trouve désormais à l’ombre de la Becca des Lacs (3470 mètres d’altitude) et de la Gran Becca Blanchen (3680 mètres d’altitude) que séparent l’importante dépression du Col della Sassa, a façonné un spectaculaire amphithéâtre morainique ; la présence d’une coloration nettement différente entre les moraines de droite et de gauche est liée au fait que l’action glaciaire s’est faite suite à un contact tectonique entre deux unités géologiques distinctes, celle de Valpelline et celle d’Arolle.

Les moraines, un terme d’origine savoyarde qui signifie le “tas” sont le fruit du dépôt de matériaux détritiques érodés et transportés par les glaciers. Ces matériaux sont déposés au bord des glaciers et ils ont été formés par des éboulis de fond, mais aussi par ceux provenant des versants ; les dimensions de ces accumulations dépendent du temps de présence du glacier et de la quantité d’éboulis. Les moraines latérales, en particulier, sont le résultat du glissement et du roulement des matériaux le long des flancs de la coulée glaciaire qui, en phase d’expansion donc de regonflement, présentent un profil convexe.
Lorsque, comme dans le cas du glacier d’Orein Sud, les accumulations de matériel détritique donnent naissance à des moraines latérales et frontales et de véritables amphithéâtres morainiques se forment. Cet appareil morainique serait le résultat de l’expansion glaciaire qui se serait produite au cours de la Petite Ère Glaciaire, une période de refroidissement climatique survenue entre 1550 et 1850. La présence du Lac d’Orein (2456 mètres d’altitude), un lac intermorainique typique peu profond qui s’est formé à l’intérieur de l’appareil morainique par effet d’une stagnation des eaux sur le fond imperméable, essentiellement constitué de limons et d’argiles glaciaires. En ce qui concerne l’amphithéâtre morainique du glacier d’Orein Sud, les deux moraines latérales présentent une coloration différente car l’action glaciaire s’est produite au niveau d’un contact tectonique entre deux unités géologiques différentes (celle de Valpelline et celle d’Arolle). La moraine de droite est formée de dépôts de micaschistes feuilletés dérivant des kinzigites de la Série de Valpelline et présente une couleur rougeâtre qui se distingue nettement de la couleur gris clair de la moraine de gauche composée de mylonites et de gneiss minuti de la Série d’Arolle.

Comment venir ?

De la nationale 26, prenez la nationale 27 jusqu’à Variney et la départementale de Bionaz ; continuez en suivant les indications pour le barrage de Place Moulin. Au bout de la route goudronnée, laissez votre véhicule sur le grand parking. Continuez à pied en suivant les panneaux signalés dans le parcours de visite du géosite.

NOTES TECHNIQUES :
Altitude : 2000 mètres d’altitude – 2460 mètres d’altitude
Durée totale de la visite : une journée
Période conseillée : avril – octobre
Durée de parcours : 2h30

Parcours

En arrivant au barrage, continuez à pied sur le sentier qui longe le barrage jusqu’au panneau sur la gauche qui indique le Refuge Collon (après environ 200 mètres), puis montez le long de ce sentier qui monte en douceur jusqu’au lac de Place Moulin , sinon, vous pouvez continuer le long du sentier jusqu’au refuge Prarayer (2005 mètres d’altitude), puis prendre le sentier n°8. Après avoir franchi le premier gradin de vallée, on atteint un premier alpage situé à 2161 mètres d’altitude, puis un deuxième alpage, celui de La Garda (2211 mètres d’altitude) où commence une grande vallée plate, à la forme glaciaire typique en U. Plus en amont, on traverse deux grands cônes détritiques opposés, situés à la base du torrent. Un peu plus loin, on peut observer les cercles morainiques du glacier d’Orein Sud qui barrent la vallée, de là, pour rejoindre le point d’observation qui permet d’avoir une vision d’ensemble de l’amphithéâtre morainique et du Lac d’Orein (2456 mètres d’altitude), il faut franchir le torrent (une passerelle serait bienvenue) et se mettre sur la rive droite. Au pied de la moraine, on remonte en quelques minutes les pentes herbeuses sur la droite par rapport à l’émissaire du lac jusqu’à la partie centrale de la crête de la moraine (arc frontal).

Option pour la montée : après les derniers chalets de l’alpe La Garda, ne traversez pas le pont et restez sur la rive droite ; suivez un vague sentier jusqu’à la base de l’appareil morainique, puis montez le long des pentes herbeuses (description précédente).

Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Offre touristique
Offre touristique
Webcam
Webcam