Vols en montgolfière

Aoste

En montgolfière sur les alpes de la Vallee d’Aoste
La meilleure période de l’année pour apprécier les émotions d’un vol en montgolfière, le moyen aérien le plus ancien construit par l’homme, n’est pas la dite « belle saison », au printemps et en été, tout simplement pour des raisons techniques liées aux caractéristiques uniques d’un vol aérostatique.
La saison froide approchant, l’activité thermoconvective de l’air, due à l’action du soleil, diminue. L’air devient plus « stable ». Les conditions deviennent donc idéales pour les vols les plus spectaculaires sur les montagnes de la Vallée d’Aoste, pendant toute la période hivernale.
En profitant de la lente ascension dans le panier en rotin, il est possible d’observer, d’une position privilégiée, les murs romains qui entourent encore Aoste, le Théâtre, l’arc d’Auguste, l’église de Saint’Ours et son imposant clocher, les ruelles étroites de la vieille ville et les caractéristiques toits en lauzes complètement enneigés.
Tout en continuant l’ascension, poussés par un vent léger, le panorama change. À 3000 mètres d’altitude, nous nous trouvons plongés dans une mer infinie de montagnes enneigées, qui brillent sous le ciel d’un bleu intense. À l’ouest, l’imposant massif ensoleillé du Mont Blanc (4810 mètres d’altitude) resplendit. À ses côtés, nous voyons l’incomparable mur de glace des Grandes Jorasses, la Dent du Géant et les innombrables glaciers, parmi lesquels nous remarquons surtout, depuis ce point d’observation, celui du Brenva. En regardant vers le sud-ouest, nous rencontrons le glacier du Rutor qui, par effet de la perspective, semble surplomber directement la ville d’Aoste et encore plus au sud, le Grand Paradis qui, avec ses 4061 mètres d’altitude, se dresse au-dessus du parc du même nom ou règnent les bouquetins, les chamois et les aigles.
Pendant que le vent nous pousse vers l’est, nous sommes sous le charme d’une montagne incomparable, le Cervin, une pyramide de granit qui termine la vallée du Breuil. Toujours en direction de l’est, les superbes glaciers du Mont Blanc resplendissent de leurs couleurs changeantes selon les heures de la journée.
Ce vol demande une expérience particulière des pilotes, un équipement spécifique et une bonne envie d’aventure de la part des passagers. En effet, les vols sont toujours différents, la direction et la vitesse sont confiées au vent. Le départ se fait d’Aoste mais l’atterrissage sera en France, en Suisse ou dans le brouillard de la plaine du Pô.
Tout le monde peut éprouver l’ivresse du vol, sans se lancer pour autant dans la traversée aérienne des Alpes. Il est possible de décoller de la place centrale d’Aoste et de rester dans la Vallée, en montant jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

  • avec qui voler* – Nello Charbonnier, pilote du Club Aérostatique du Mont Blanc, plusieurs fois champion italien, a réalisé des entreprises extrêmes, comme survoler la mer glacée de la terre de Baffin en compagnie des Inuits, les déserts de la Jordanie, les forêts de la Malaisie. Il a également effectué la traversée hivernale du lac Baïkal en Sibérie, jusqu’à rejoindre le Pôle Nord. Nello Charbonnier a transformé sa passion en travail, en transmettant aussi son expérience à ses fils Igor et Diego, qui sont désormais des pilotes très appréciés du Club Aérostatique du Mont Blanc.

Quand voler
Il est possible de voler toute l’année à Aoste. Cependant, la période conseillée pour les vols spectaculaires sur les Alpes est de novembre à février. Il faut s’habiller chaudement avec des chaussures confortables, un bonnet, des gants, un blouson coupe-vent et un pantalon matelassé.

Contacts

Charbonnier Mongolfiere
Regione Roppoz 1/f
11100 AOSTA (AO)
 
Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Webcam
Webcam